Walid Romani termine une maîtrise en littérature à l’Université Concordia dont le mémoire s’intitule : Onomastique et identité sexuelle : une poétique de l’ambigüité. Auteur de Mme Burroughs publié dans la revue « Jet d’encre » en 2009 et de plusieurs autres mauvais textes au fil des années, il a décidé de renoncer à l’écriture et au camp d’entrainement d’Al-Qaida en entreprenant des études doctorales en sémiologie de l’image.

Advertisements