OFF-Ciel 3D

Le colloque ludique sur la culture populaire

revient en force pour une troisième édition!

Le colloque Off-CIEL est fier de revenir pour une troisième édition afin de proposer aux passionnés de la culture populaire une série de communications portant sur divers sujets éclectiques. Se tenant en parallèle du Colloque Interuniversitaire des Étudiants en Littérature, l’événement Off-CIEL est, comme son nom l’indique, à une lettre près de proposer une tribune sérieuse et institutionnelle. Il constitue un espace d’expression à mi-chemin entre le colloque rigoureux et la discussion éclairée autour d’une boisson pour adultes et permet à ses intervenants de délaisser un instant les sujets classiques pour aborder les phénomènes culturels contemporains avec un grand sérieux et, ne nous le cachons pas, un peu d’humour!

Pour cette nouvelle édition, le Off-CIEL 3D est fier d’inviter Samuel Archibald, professeur de littérature à l’UQAM et auteur du louangé recueil d’histoires Arvida (Prix Coup de cœur Renaud-Bray 2012), à ouvrir le bal avec une présentation intitulée «Remember, Remember, the Fifth of November : aux sources iconographiques de l’hacktivisme contemporain». Par la suite, Marie Parent prendra la parole afin d’exposer les «Variations sur la ménagère désespérée : victime, témoin ou prophète?» alors que Sébastien Ste-Croix Dubé se posera la question «Où est passée ma femme fatale?». Boris Nonveiller abordera «Robocop 2 et le post-modernisme : de la suite dans les idées» tandis que Éric Falardeau explorera le rapport entre «Aseptie et pornographie : les fluides corporels dans la représentation du sexe». Ce dernier profitera de l’occasion pour présenter en grande primeur le second teaser de Thanatomorphose, son prochain long métrage. La soirée se conclura en compagnie du DJ invité Alexandre Fontaine Rousseau, mélomane par ailleurs scénariste de la bande dessinée Pinkerton.

Le Off-CIEL 3D aura lieu mercredi le 28 mars prochain au bar O Patro Vys (356 Mont-Royal, Montréal, H2T 1P9) dès 18h30. L’entrée est gratuite.

Personne ne vous empêchera d’assister au Off-CIEL 3D et cette personne n’est même pas encore née!

Pour plus d’informations :

Simon Laperrière

simon.laperriere@umontreal.ca

Cell. : 514-618-6907

Rejoignez l’événement sur Facebook :

http://www.facebook.com/events/261622403917374/


Programme

PROGRAMME DE L’ÉDITION 2012

Samuel Archibald : Remember, Remember, the Fifth of November: aux sources iconographiques de l’hacktivisme contemporain.

Marie Parent : Variations sur la ménagère désespérée: victime, témoin ou prophète?

Sébastien Ste-Croix Dubé : Où est passée ma femme fatale?

Boris Nonveiller : Robocop 2 et le post-modernisme: de la suite dans les idées

Eric Falardeau: Aseptie et pornographie : les fluides corporels dans la représentation du sexe

Présentation en première mondiale du second teaser de « Thanatomorphose », le prochain long métrage d’Eric Falardeau.

DJ invité: Alexandre Fontaine Rousseau (Les états altérés, CISM)

LE PROGRAMME DE L’ÉDITION 2011

Premier bloc de présentation : musique, télévision, publicité et fictions Web

Alice van der Klei (UQAM)  Le recyclage culturel malmené par Lady Gaga

Stéphanie Balthazard (Université de Montréal, étudiante au baccalauréat en littérature comparée et études allemandes) Un exemple de la situation politique sud-coréenne transposé dans la culture populaire musicale.

Andréanne Cormier (UQAM, étudiante au baccalauréat en études littéraires) Occupation double : l’after-hours.

Jean-François Legault (UQAM, étudiant à la maîtrise en études littéraires) Qui a peur de l’homme à la cravate?

Geneviève Hamel, (Université Concordia) Samuel Beckett et Youtube, pour le meilleur et pour le pire

Walid Romani (Université Concordia) The serial self : pour une lecture hypermoderne du signe

Performances : Jonathan Lamy, Sandrine Galand et Gabrielle Giasson-Dulude

Deuxième bloc de présentation : Sexe et violence

Amélie Paquet (UQAM, étudiante au doctorat en sémiologie) Tough babies : si Stallone, Schwarzenegger et Russell avaient su

Antonio Dominguez Leiva (UQAM, professeur au département d’études littéraires) Esthétique du cumshot

Alexandre Fontaine-Rousseau (Université de Montréal) : Giallo et potentiel générique

Frédérick Maheux (Université de Montréal) Jouer au terrorisme, ou la violence potentielle des lieux (autour de Call of Duty Modern Warfare 2)

Simon Laperrière (Université de Montréal) Qui est-ce que le snuff movie regarde ? Imaginaire d’un public clandestin

Alexandre Fontaine Rousseau

Alexandre Fontaine Rousseau remet toujours à plus tard son inscription à la maîtrise. Il tente de pratiquer le métier de critique cinématographique, sans vraiment croire qu’il s’agit d’un métier. Il sait qu’un jour, il en sera réduit à écrire des romans érotiques pour femmes carriéristes afin de payer sa facture d’électricité. Il est en pleine recherche active d’un pseudonyme.

Amélie Paquet

Amélie Paquet est étudiante au doctorat en sémiologie à l’UQAM. Sa thèse porte sur la littérature et le sens commun après la Seconde Guerre mondiale chez Genet, Céline et Beckett. Elle est responsable de Salon double, l’observatoire en ligne de la littérature contemporaine.

Antonio Dominguez Leiva

Antonio Dominguez Leiva, professeur dans le Département d`Etudes Littéraires à l`UQAM après avoir enseigné à l`UNED (Madrid), l`UDB (Bourgogne) et la PUC (Sao Paulo). Il est l`auteur, entre autres, de Décapitations, du culte des crânes au cinéma gore (PUF, 2004), La vie comme songe, une tentation de l`Occident (EUD, 2007), Sexe, opium et charleston (Murmure, 2007-2011), Laberinto imaginario de Jan Potocki (UNED, 2000). Coéditeur de plusieurs ouvrages, il a publié une cinquantaine d`articles sur des sujets hétéroclites tels que les mangas, les orgies, les putti, les maquerelles, les masturbatrices ou les zombies. Il est aussi romancier et scénariste.

Walid Romani

Walid Romani termine une maîtrise en littérature à l’Université Concordia dont le mémoire s’intitule : Onomastique et identité sexuelle : une poétique de l’ambigüité. Auteur de Mme Burroughs publié dans la revue « Jet d’encre » en 2009 et de plusieurs autres mauvais textes au fil des années, il a décidé de renoncer à l’écriture et au camp d’entrainement d’Al-Qaida en entreprenant des études doctorales en sémiologie de l’image.